Newsletter Mars 2021

Newsletter #34

Newsletter de Mars 2021, par Géraldine Suchet, infirmière formatrice SUITE DE SOINS®, DU Plaies et Cicatrisation.

Webinar : à vos agendas !

Les jeudis de la cicatrisation, avec les webinars, se poursuivent en 2021.

Prochains thèmes :

Jeudi 18 Mars 14h-14h30 :
Comment prendre en charge les ulcères veineux ? Quid de la compression veineuse ?

Cotations IDEL : bonne nouvelle !

Dans la newsletter N°33, nous avions évoqué la prise en charge de la séance de surveillance et/ou retrait cathéter périnerveux pour analgésie post-opératoire : AMI 4,2 (1 surveillance maximum par jour si présence d’un aidant, 2 surveillances si pas d’aidant ; 3 jours consécutifs).

Depuis le 29 janvier 2021, le décret de compétences a évolué et « permet enfin la prise en charge par les infirmiers libéraux des soins post-opératoires à domicile, notamment la surveillance ou le retrait de cathéters périnerveux pour analgésie post-opératoire ».

 

évènement

nouveautés

Dispositifs médicaux 

HYDROTAC border multisite (laboratoire HARTMANN)

  • Hydrocellulaire border non siliconé associé à un gel d’eau.
  • Apport et maintien d’une humidité sur les plaies bourgeonnantes ou en voie d’épidermisation.

            

KERRACEL (laboratoire KCI) 3 tailles :
10cmx10cm/15cmx15cm/2,5cmx45cm

  • Hydrofibre
  • Absorption des exsudats en phase de bourgeonnement. Maintien de l’humidité nécessaire à la cicatrisation.
  • La taille du pansement doit toujours être supérieure à celle de la plaie, car lors de l’absorption le pansement se rétracte.

FOCUS SUR LE KYSTE PILONIDAL (SACRO-COCCYGIEN)

https://www.chirurgien-digestif.com/kyste-sacrococcygien

Le kyste pilonidal est une affection fréquente (7000 cas/an) et bénigne touchant le sujet jeune (19-29 ans) dont 75% d’hommes. Le kyste est dû au passage d’un poil, de l’extérieur vers l’intérieur, à travers la peau du sillon inter-fessier. Il existe aussi une origine congénitale (inclusion embryonnaire), dans laquelle le poil retrouvé dans le kyste est dépourvu de son follicule pileux.

L’évolution se fait par poussées inflammatoires ou réelles infections qui vont s’ouvrir à la peau (fistulisation) ou nécessiter une intervention chirurgicale. La maladie reste asymptomatique jusqu’à l’infection.

FACTEURS FAVORISANTS

– La pilosité abondante,
– La peau grasse,
– Le manque d’hygiène,
– La position assise plusieurs heures par jour,
– Les antécédents familiaux,
– La surcharge pondérale,
– L’irritation locale par frottements répétés,
– Le pli inter-fessier profond,
– Le traumatisme dans la région sacrococcygienne.

SOINS POST-OPÉRATOIRE
APRÈS EXÉRÈSE LARGE

– La pilosité abondante,
– La peau grasse,
– Le manque d’hygiène,
– La position assise plusieurs heures par jour,
– Les antécédents familiaux,
– La surcharge pondérale,
– L’irritation locale par frottements répétés,
– Le pli inter-fessier profond,
– Le traumatisme dans la région sacrococcygienne.

TRAITEMENTS CHIRURGICAUX

– Exérèse large des fossettes inflammatoires
et des trajets fistuleux, avec cicatrisation dirigée
dans les suites postopératoires ;
– Exérèse + lambeau de recouvrement (de
Karydakis) ;
– Le traitement par laser.

CONSEILS

– Utilisation d’un coussin d’assise orthopédique 
(non remboursé) ou bouée ;
– Arrêt du sport le temps de la cicatrisation
(attention notamment au vélo et à la course à
pied qui provoquent des frottements) ;
– Port de vêtements amples en coton ;
– Élimination des poils par tonte ou dépilation pendant 1 an environ ;
– Maintien de la zone du sillon inter-fessier propre et sèche.

Cotation du pansement kyse sacro-coccygien :
AMI 4 + MCI (Pansement nécessicant un méchage ou une irrigation)

RENCONTRE AVEC LE DOCTEUR ALI BENHAMI
Chirurgien digestif/viscéral

Le Dr BENHAMI est né à Toulouse. Il a suivi son internat à Limoges puis a travaillé au centre hospitalier de Montauban, avant d’intégrer celui d’Agen-Nérac en mars 2020.

Pourquoi la médecine : « j’ai toujours voulu faire médecine. à la base, je voulais être pédiatre ». C’est lors d’un stage auprès du Professeur PRADèRE à Toulouse, qu’il a « attrapé le virus » de la chirurgie. Virus dont il ne s’est jamais guéri.

Aujourd’hui le Dr BENHAMI, travaille au sein d’une équipe de quatre chirurgiens prenant en charge de nombreuses pathologies : la chirurgie cancérologique digestive, la chirurgie des hernies, de la vésicule biliaire, la chirurgie bariatrique, de la glande thyroïde, la proctologie ainsi que les kystes sacro-coccygiens (1 à 2 par semaine).

Ces « mousquetaires » et le service dont ils dépendent, gèrent aussi les urgences comme les appendicites, les péritonites, les occlusions et les cholécystites…

Le Dr BENHAMI, s’est très vite intéressé aux soins post-opératoires et notamment à la cicatrisation des plaies. « J’ai constaté que la formation des médecins et des infirmiers n’était pas assez poussée dans le domaine des plaies et cicatrisation ». Il s’est donc formé sur le terrain lors des consultations en tant que chef de clinique dans le service du Pr DESCOTTES au CHU de Limoges, un pionnier dans l’utilisation du miel en cicatrisation. C’est lors de ces dernières qu’il a été confronté aux problèmes de cicatrisation : « à quelle phase en est-on ? quel traitement mettre en place ? ». Il s’intéresse au sujet, se documente afin de parfaire ses connaissances jusqu’à devenir un des intervenants du DU (Diplôme Universitaire) plaies et cicatrisation du CHU de Limoges. Il intervient sur les plaies périnéales, les fistules et les stomies, durant 5 ans.

Pour le Dr BENHAMI, le domaine de la cicatrisation est « varié, intéressant, humain. Bien prendre en charge une plaie, c’est s’intéresser au patient, le prendre en considération, améliorer son confort. Une plaie est vivante, elle évolue avec le temps et il faut s’adapter ».

Un domaine d’importance dans lequel le Dr BENHAMI a pour projets, au sein de l’hôpital d’Agen : le développement de la chirurgie bariatrique avec une prise en charge ambulatoire des bilans ; l’amélioration de la gestion des stomies avec un suivi régulier du patient afin de délivrer le matériel le plus adapté ; et enfin l’amélioration de la prise en charge de la cicatrisation des plaies avec l’introduction du miel de lavande ou thym. 

En tant que praticien hospitalier, promouvoir la communication entre médecins hospitaliers, médecins libéraux et infirmiers libéraux lui parait une évidence.

Pour ceci il compte sur sa collaboration avec l’agence SUITE DE SOINS® d’Agen dirigée par Nathalie VERRIER.

Pourquoi SUITE DE SOINS® ? : « pour combler le manque qui existe entre l’hôpital, l’Hospitalisation à Domicile (HAD) et le retour au domicile des patients. Aujourd’hui certains patients restent hospitalisés car leur prise en charge est trop lourde pour un retour à domicile mais trop légère pour relever de l’HAD. Les prestataires de santé comme SUITE DE SOINS® permettent à de nombreux patients de pouvoir rentrer chez eux en toute sécurité en bénéficiant de soins adaptés ».

Le Dr BENHAMI a été séduit par les outils numériques proposés par STUDIOSANTÉ® et SUITE DE SOINS®. Ces derniers permettent le suivi du patient à domicile par dossier sécurisé, tant sur le plan des perfusions avec La lampe d’Aladin&Co®, de la nutrition avec EYO®, que du suivi des plaies avec Avisplaie®. 

Pour lui, c’est « une meilleure prise en charge du patient et une sécurité avec un suivi facile via un logiciel sécurisé ville-hôpital ».

En ce qui concerne la cicatrisation, « chaque plaie est spécifique, chaque patient est unique. La réactivité de Nathalie VERRIER et Aurélie BARTHELEMY (infirmière coordinatrice de l’agence SUITE DE SOINS®), et leur présence locale, permettent le suivi des plaies, l’adaptation du pansement à l’évolution de ces dernières, essentielle, lorsque les patients rentrent à domicile ».

L’agence SUITE DE SOINS® AGEN est ouverte depuis mai 2019. Elle propose la mise à disposition des dispositifs médicaux pour la prise en charge des patients porteurs de plaies à domicile. Nathalie et Aurélie travaillent en étroite collaboration avec les infirmiers libéraux et depuis peu avec le Dr BENHAMI en ayant le même objectif : « renforcer le lien hôpital-ville pour une prise en charge de qualité et sécurisante ».

Nathalie a présenté au Dr BENHAMI les possibilités de prise en charge à domicile avec les applications développées par SUITE DE SOINS® et le suivi imagé via Avisplaie® notamment. « Il a tout de suite accroché et a vu l’intérêt en termes de gain de temps mais aussi en termes de suivi. L’objectif premier étant d’améliorer la gestion à domicile grâce à une traçabilité sur hébergeur de santé sécurisé. »

Aujourd’hui la collaboration entre STUDIOSANTÉ®/ SUITE DE SOINS® et le Dr BENHAMI se concrétise par la gestion à domicile, des soins post-opératoires des kystes sacro-coccygiens, de la nutrition parentérale à domicile mais également des antibiothérapies intraveineuses.

La prise en charge des patients porteurs de plaie, à domicile, est aujourd’hui de plus en plus d’actualité avec un coût financier moindre qu’en hospitalier. Le lien ville-hôpital est donc important à mettre en place entre médecins/chirurgiens et infirmiers libéraux. Les agences SUITE DE SOINS® permettent cette collaboration humaine, sécurisée, centrée sur le bien-être du patient.